De ligne en ligne, les ebooks sont l’ami du poète

Posté le 19/09/2014 à 20h03. Modifié il y a 3 ans 0 mois 1 jours Voir le livre

Titre:
Quelqu'un que vous avez déjà vu
Genre:
Poésie, Philosophie et Sciences Humaines
Editeur:
P.O.L.
( 13/01/1993 )
ISBN:
286744330
216 pages
27,85 euros

Quand John Ashbery, le poète lauréat du prix Pulitzer, a appris que les éditions numériques de sa poésie ne ressemblaient en rien à la version imprimée, il était stupéfait. Il n'y avait pas de sauts de ligne, et les strophes ont été entassées en bloc de texte ressemblant à de la prose. La structure savante de ses poèmes avait été nivelée.

Il s'est plaint à son éditeur, Ecco, et ces quatre livres électroniques ont été immédiatement retirés de la vente.

C'était il y a trois ans, et l'édition numérique a beaucoup évolué depuis. Les éditeurs peuvent désormais créer des e-books qui préservent mieux la mise en forme soignée des poètes. Alors, quand Open Road Media, une société d'édition numérique, a contacté M. Ashbery pour la création des versions électroniques de ses livres, il a décidé de leur donner une seconde chance.

La semaine dernière, Open Road a publié 17 collections numériques du travail de M. Ashbery, la première fois que l'ensemble de sa poésie sera disponible sous format électronique. Cette fois, il n'a pas demandé de rappel.

«Il est très fidèle à la forme d'origine", a déclaré M. Ashbery, 87 ans, qui est reconnue comme étant l'un des plus grands poètes vivants.

Après plus d'une décennie de révolution de l'e-book, les éditeurs de poésie se bousculent pour se faire une place dans le marché du numérique. En 2013, les éditeurs ont publié environ 2.050 ebooks de poésies, contre environ 200 en 2007, l'année du lancement du premier Kindle. L'année dernière, les livres électroniques ont représenté environ 20 pour cent des 10.000 livres de poésie publiés, contre environ 10 pour cent en 2012.

De tous les genres littéraires, la poésie s'est avéré être la plus réticente à la technologie numérique, pas pour des raisons culturelles, mais pour des raisons techniques. La plupart des liseuses échappent les sauts de ligne et les strophes qui sont essentielles à l'apparence et au rythme de la poésie. En conséquence, de nombreux éditeurs ont freiné la numérisation de la poésie, et des œuvres de quelques grands poètes ne sont pas encore disponibles en e-books, notamment Ezra Pound "The Cantos» et des poèmes de Jorie Graham, Tracy K. Smith, Elizabeth Bishop et Czeslaw Milosz.

"La ligne est l'unité de mesure de la poésie, et la technologie de la plupart des e-books n'est pas adaptée à cette unité", a déclaré Jeff Shotts, rédacteur en chef de Graywolf Press.

Mais la technologie a évolué, les éditeurs ont commencé à s'adapter. Certains ont embauché des programmeurs, afin de coder manuellement les livres de poésie  au format électroniques ainsi les sauts de ligne et les strophes sont maintenus; d'autres ont recours à l'utilisation de fichiers PDF ou de fichiers statiques, pour reproduire la mise en forme particulièrement élaborée de certains auteurs comme les lignes de style de Marie Szybist. Certains éditeurs de poésie ont ajouté des avertissements à leurs e-books, en recommandant à leurs lecteurs d'utiliser une taille de police donnée afin d'obtenir la représentation la plus fidèle possible du poème.

L'éditeur indépendant New Directions, fondée en 1936, a commencé à publier de la poésie en format numérique l'année dernière. Aujourd'hui, New Directions a publié plus de 60 volumes numériques de poésie, dont des œuvres de Pablo Neruda, Dylan Thomas et William Carlos Williams.

Farrar, Straus et Giroux ont mené des actions afin de numériser leur catalogue de poésie en janvier, après avoir résolus quelques épineux problèmes de codage sur la mise page de leurs poèmes. Cette année, ils publient 111 recueils de poèmes numériques, contre 17 l'année dernière et seulement un en 2012.

«Nous voulions être sûr que la mise en forme des poètes soit fidèle en format numérique avant de nous lancer dans la publication d'ebook», a déclaré Christopher Richards, rédacteur en chef adjoint à Farrar. "L'aspect visuel d'un poème est très important et à du sens, et si elle n'est pas conservée dans l'ebook, vous perdez vraiment quelque chose."

La poésie numérique est toujours éclipsée par la version imprimée, et certains écrivains et éditeurs se demandent s’il y a beaucoup de demandes pour la poésie en format ebooks.

"Un grand nombre de lecteurs de poème sont fétichistes et aiment avoir un livre physique," a déclaré Michael Wiegers, le rédacteur en chef de Copper Canyon Press (une revue de presse à but non lucratif), qui est spécialisé dans la poésie.

0 Commentaires

Laisser un commentaire (Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire)

user