J' ai lu... La Virginienne de Barbara Chase-Riboud

Posté le 29/07/2014 à 23h11. Modifié il y a 2 ans 11 mois 1 jours

Titre:
La Virginienne
Genre:
Histoire
Editeur:
ALBIN MICHEL
( 21/01/1981 )
ISBN:
2147483647
368 pages
18,60 euros

 Résumé du livre :

L'une des plus, grandes histoires d'amour de l'Amérique est aussi l'une des moins  connues et des plus controversées. Thomas Jefferson, le troisième président des Etats-Unis et l'auteur de la Déclaration d'Indépendance, eut pendant trente-huit ans une maîtresse, la belle et mystérieuse Sally Hemings, qu'il aima et avec laquelle il vécut jusqu'à sa propre mort à l'abri des murs de Monticello, la plantation qu'il possédait en Virginie. Mais ce qui choqua ses contemporains ne fut pas simplement que Jefferson eût une maîtresse. Le vrai scandale vint de ce que Sally Hemings était une esclave quarteronne et de ce que Jefferson engendra avec elle une famille d'esclaves dont de nombreux descendants, connus et inconnus, vivent de nos jours. Cette liaison étrange et passionnée commença dans le Paris de 1787, où Jefferson était ambassadeur de la jeune république américaine auprès de la Cour. Sally n'avait pas alors plus de quinze ans. Du royaume de France, cet extraordinaire récit romantique entraîne le lecteur dans les antichambres du pouvoir à Philadelphie et Washington, puis le fait participer à la vie quotidienne, à la magnificence de Monticello.

 IT'S MY OPINION :

Hello à tous!!!

Me Voici, me voila avec un nouveau roman d'un genre un peu particulier. Je l'appellerais "novela romantico historica mais pas eau de rosa de un otro tiempo" Hahaha. Bref, sérieusement et en français, je vous invite à découvrir la Virginienne de Barbara Chase-Riboud. Ce livre est un magnifique ouvrage nous ramenant vers une des pages les plus complexes et "noires" de l'histoire américaine : celle de l'Amérique ESCLAVAGISTE.  La romanciére nous montre ici, si on peut oser le dire, "l'envers du décor" de cette sociéte, où on sort du  cadre classique "maître - esclave": Les relations y sont plus ambigues et compliqués qu'on ne peut le penser , et la notion d'éthique y est paradoxale jusqu'au plus haut sommet de l'état.

 Barbara Chase-Riboud est une romanciére afro-américaine vivant actuellement en France, elle est l' auteur des livres Le Négre de L'Amistad et  la Vénus Hottentote, personnalités dont les histoires ont  récemment inspirés des adaptations cinématographiques. A travers ses différentes oeuvres, l'auteur semble vouloir nous faire rappeller à son histoire, celle qui lui est "propre" dont il est souvent sujet mais qu'on ne connait pas vraiment.

Mon la Virginienne :

Je commence en vous disant que je me sentais le devoir de vous parler de ce livre. J'ai longtemps hesité avant de publier mon article sur celui-ci de peur de faire passer Booklab pour un site communautaire (Hahaha Hihihi) au vu d'autres livres sur lequel j'avais déja écrit, puis je me suis rappellée que j'ai commencé à écrire sur Booklab pour faire partager les livres que j'ai aimé lire ( EGOISTE !!!), pourquoi m'autocensurer et vous laisser  passer à côté d'un si beau livre qui mérite d'être lu ???

J'ai débuté en qualifiant ce livre de ROMANTIQUE : La trame de l'histoire tourne autour d'une rélation amoureuse, qui est pour le moins équivoque, mais qui reste une relation amoureuse. J'ai aussi  dit que ce roman n'était pas "EAU DE ROSA", car on ne tombe pas dans le cliché de la jeune fille éperdument amoureuse qui parfume les courriers qu'elle envoye à son amant. On y découvre une Sally adolescente mais réaliste arper dans une relation où elle n'a pas son mot à dire de par sa condition. J'ai dit HISTORIQUE, (j'extrapole un peu desolé !!!) car meme si les détails de cette histoire releve de la fiction, Thomas Jefferson et Sally Hemings ont bien existé et leur descendance (souvent contesté) est aujourd'hui prouvé.J'ai adoré!!!!!!!!! On peut y voir tout l' égoïsme et l'ambiguité de l' être humain, qui n' a pas disparu avec l'esclavage malheureusement. Je trouvais intéressant de vous inviter à dévorer un bouquin vous amenant à voir  la forme la plus "sauvage" d'esclavage qui puisse exister:  L'esclavage AMOUREUX. Let's GO !!!!

A bientôt...

 

0 Commentaires

Laisser un commentaire (Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire)

user