Juste une mauvaise action - Elizabeth George

Posté le 25/11/2014 à 19h39. Voir le livre

Titre:
Juste une mauvaise action
Genre:
Policier, Polar et Suspense
Editeur:
PRESSES CITE
( 02/10/2014 )
ISBN:
2147483647
699 pages
23,50 euros

Souvent, les romans policiers sont plus attachants probablement par habitudes, pour le temps passé avec les personnages que nous avons appris à connaitre et à aimer, et pour le sentiment que notre héros sera toujours là pour sauver la mise. Aussi, nous apprécions l’évolution des personnages, mais pas trop tout de même.

Les fans d’Élisabeth George seront contents d’apprendre que le 18e roman de l’auteur « Juste une mauvaise action » qui porte sur l’excellente série de l’inspecteur Lynley, n’a pas beaucoup changé. Après avoir dramatiquement tué son personnage principal dans « Sans l'ombre d'un témoin », George a peut-être deviné, à juste titre, qu’autant de changements étaient probablement trop pour le lecteur, et ainsi « Juste une mauvaise action » se déroule dans une atmosphère plus familière.

La petite Hadiyyah Upman, fille de la voisine de la sergente-détective Barbara Havers et ami de Taymullah Azhar, a été enlevée (pour la deuxième fois dans sa vie mouvementée, pauvre gosse ; elle avait déjà été kidnappée dans « Le Meurtre de la falaise »). L’inspecteur Lynley appelle à la prudence, mais Havers comme à son habitude fonce tête baissée dans l’affaire sans s’occuper des règles et des protocoles ; commence alors une histoire complexe et haletante se déroulant de Londres à l’Italie.

George a un talent certain pour les dialogues. Et la voix du personnage qui résonne le plus dans la tête est celle de Havers, le sergent solitaire qui laisse souvent son cœur prendre le dessus sur sa tête ce qui la conduit parfois dans des situations dangereuses. Ceux d’entre vous qui ont dévoré les mystères de Lynley savent depuis longtemps qu’elle est amoureuse de Azhar et adore Hadiyyah – aussi cette affaire a tout pour qu’elle sorte des sentiers battus.

Et elle le fait magistralement, drapée dans ses t-shirts miteux et chaussée de ses baskets hautes, le tout avec une repartie sans pareil, le chaos nutritionnel habituelle, et une loyauté tout à fait touchante. Les lecteurs de longue date se demanderont si Havers apprendra un jour de ses erreurs, mais c’est comme toujours un délice de la suivre dans ses affaires.

Pendant ce temps, le noble Lynley continue à se remettre lentement de la mort de sa femme ; quant à Isabelle Ardery, elle est toujours aussi épineuse, mais néanmoins intrigante ; le sergent Winston Nkata fait une brève apparition dans l’histoire, comme juste pour dire bonjour au lecteur ; une foule d’autres personnages à Londres et en Italie rejoignent le récit. Le livre est très plaisant à lire, et une fois arrivé à la fin, on ne souhaite qu’une chose : lire le prochain volet comme pour entendre de nouveau les voix de Lynley et Havers résonner dans nos têtes !

6 Commentaires

clara
Par clara il y a 2 ans 9 mois 23 jours

Les flics têtes brulés, comme Camille dans Angor non!?

 
BookAdmin
Par BookAdmin il y a 2 ans 9 mois 23 jours

Je n’avais  pas fait le rapprochement, mais oui tu as tout à fait raison. Même si les deux héroïnes ne sont pas motivées par la même chose...

 
user
Par jol il y a 2 ans 9 mois 22 jours

Surtout que c'est toi qui avait fait la critique de ce livre. Tu te fais vieux BookAdmin.

 
BookAdmin
Par BookAdmin il y a 2 ans 9 mois 22 jours

C'est sûr qu'avec l'âge ça ne s'arrange pas… N’oublie pas quand même que tu as le même âge que moi.

 
clara
Par clara il y a 2 ans 9 mois 21 jours

Et vous avez quel âge ?

 
user
Par jol il y a 2 ans 9 mois 19 jours

Si on te le dit, on sera obligé de te demander aussi ton âge. Et comme nous sommes des gentlemen, on va éviter de te mettre dans une situation délicate.

  clara aime ça.

Laisser un commentaire (Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire)

user