Les apparences (Gone Girl) - Gillian Flynn

Posté le 25/11/2014 à 11h40. Voir le livre

Titre:
Les apparences (Gone Girl)
Genre:
Policier, Polar et Suspense
Editeur:
Le Livre de Poche
( 02/10/2013 )
ISBN:
2147483647
696 pages
8,60 euros

Le roman tranchant de Gillian Flynn « Les apparences (Gone Girl) » débute de façon anodine avec un couple, Nick et Amy Dunne, célébrant leur cinquième anniversaire de mariage. Amy est debout en train de faire des crêpes quand rentre Nick, son mari, dans la cuisine. Ce dernier contemple sa femme donnée du cœur à l’ouvrage, mais se demande aussi pourquoi elle fredonne un air ayant trait au suicide.

Amy salue son mari, et une crainte soudaine envahit ce dernier, bien que le roman spectaculairement sournois de Gillian Flynn n’explique pas cela, pas tout de suite. Quoi qu’il en soit, Nick quitte la maison après le petit déjeuner. Il se rend au travail. Après son départ, Amy s’évanouit dans la nature sans laisser de traces.

Nick et Amy se sont rencontrés lors d’une fête à Brooklyn et se sont momentanément épris l’un de l’autre. Huit mois plus tard, ils commencent à se fréquenter sérieusement puis se marièrent. Ensuite, Nick perd son travail, poussant le couple à venir s’installer à North Carthage dans le Missouri, la ville natale de Nick que Amy va détester par ailleurs. Dans le Missouri, leur histoire d’amour bat de l’aile à cause des travers classiques : l’infidélité, les ennuis d’argent et d’autres problèmes inextricables du même type dont les voisins se souviennent maintenant qu’Amy a disparu. C’est donc tout logiquement que Nick est emprisonné.

Cela semble être une issue classique dans les affaires de criminalité, mais dans ce cas précis cela n’est pas le cas. Il s’agit ici uniquement du début de l’intrigue dans laquelle Gillian Flynn va plonger le lecteur. L’histoire est racontée du point de vue de Nick, mais aussi d’Amy, les deux ayant des versions contradictoires des évènements. Nick s’exprime au présent, tandis qu’Amy est mentionnée en italique par des extraits provenant de son journal intime qui est rempli de réflexion étourdissante d’émotion sur le mariage. Nick et Amy sont d’habiles menteurs. Ils se mentent énormément l’un à l’autre, et parviennent sans difficulté à emprisonner le lecteur dans leurs mensonges.

C’est Nick qui ouvre le bal dans le début du livre avec un récit qui semble dissimulé pas mal de choses. Comme beaucoup de narrateurs peu fiables, Nick aime mentir par omission. Le lecteur doit progressivement comprendre cela, car Gillian Flynn est remarquablement avare de détails à ce stade du livre, et ceci est intentionnel.

Mais quand la police débarque, Nick leur ment sans vergogne et sollicite même la sympathie du lecteur. Un gars qui a récemment augmenté la police d’assurance vie de sa femme ? Qui a un fort tempérament ? Qui a une petite amie jeune et jolie qu’il voit en cachette ? L’honnêteté ne fait tout simplement pas partie du vocabulaire de Nick.

L’invisible Amy ne peut parler que de son comportement passé. Elle a commencé à écrire dans son journal intime en 2005, et y décrit le mariage comme une montagne russe émotionnelle. Même lorsque les conflits ont éclaté, Amy s’efforçait d’être de bonne humeur et encourageait son mari à faire de même, mais elle était de plus en plus inquiète à mesure que son mariage prenait l’eau. Elle est allée jusqu’à penser qu’il lui fallait une arme à feu pour se protéger…

Un écrivain ordinaire pourrait penser que le scénario est déjà bien fourni, mais Gillian Flynn s’échauffe tout juste. Il lui reste encore beaucoup de cartes dans sa manche, des petits détails qui rendent l’histoire encore plus prenante. En voici quelques-uns sur Amy.

Amy n’est pas une New-Yorkaise ordinaire. Ses parents ont écrit une série de livres avec comme héroïne une version idéalisée de leur fille. Cet hommage attira sur Amy des harceleurs alors qu’elle était encore enfant. Ces livres ont rendu Amy célèbre et sa famille riche. Mais l’accent mis sur le perfectionnisme était plus qu’effrayant. Les livres contenaient même des questionnaires sur ce que cet « incroyable Amy » ferait dans diverses circonstances, et Amy les rédigeait elle-même.

Il y a aussi des choses troublantes à propos de Nick. Il est copropriétaire d’un bar avec sa sœur jumelle. Il s’est servi de l’argent d’Amy pour financer le lieu, mais lui en veut pour cela. Il a aussi accepté un poste d’enseignant, mais fulmine encore d’avoir été viré par un journal new-yorkais. Bien que son caractère énerve à certains moments, il attire de la sympathie dans d’autres. Tout à son désavantage, Nick n’hésite pas à sourire aux caméras quand il est interrogé par les médias à propos de la disparition de sa femme.

Et Nick a une double vie en dehors d’Amy. Le matin de la disparition de cette dernière, il faisait quelque chose dont il a profondément honte, et ne le révèlera que bien plus tard dans le livre. La trouvaille de Gillian Flynn pour le plus grand secret de Nick sera, pour certains lecteurs, le détail le plus étonnant du livre qui est rempli de beaucoup de petits détails sympas.

« Les apparences » est le troisième roman de l’auteur après « Sur ma peau » et « Les lieux sombres ». Ce dernier, en particulier, a attiré l’attention des amateurs de mystère, mais c’est « Les apparences » qui signe la percée éblouissante de Flynn. Il est astucieux, improbable, subtilement peuplé de personnages si bien imaginés qu’ils sont difficiles à séparer – même si dans le cas d’Amy, ils sont déjà partis.

« Les apparences » a été adapté au cinéma sous son titre original « Gone Girl » en 2014 par le réalisateur David Fincher avec Ben Affleck dans le rôle de Nick et Rosamund Pike dans le rôle d’Amy. Les critiques en disent le plus grand bien.

4 Commentaires

BookAdmin
Par BookAdmin il y a 2 ans 6 mois 27 jours

Merci pour ton article, jol. smiley

 
clara
Par clara il y a 2 ans 6 mois 26 jours

Tu mets l'eau à la bouche jol. Qu'est il arrivé alors à la fille?

 
BookAdmin
Par BookAdmin il y a 2 ans 6 mois 26 jours

Vous n'allez pas dévoiler tout le livre quand même...
 

  clara aime ça.
user
Par jol il y a 2 ans 6 mois 25 jours

Ne t'inquiète pas BookAdmin, si elle y tient vraiment, je lui envoie un message privé.

  BookAdmin aime ça.

Laisser un commentaire (Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire)

user