Populaire L'histoire vraie d'une geek devenue reine du vintage - Maya Van Wagenen

Posté le 24/10/2014 à 09h46. Modifié il y a 3 ans 0 mois 24 jours Voir le livre

Titre:
Populaire
Genre:
Adolescence et Jeunesse
Editeur:
MICHEL LAFON
( 12/06/2014 )
ISBN:
2147483647
271 pages
14,95 euros

Le collège ça craint !  C’est un monde de garçons pré-pubères, immatures et sans poils sous les aisselles. Ils font des commentaires du genre « Mon gars, cette fille est bonne » avec une voix coincée entre l’âge adulte et l’enfant qu’ils sont. C’est encore pire pour les filles. Lorsqu’elles arrivent au collège, elles commencent à se maquiller, mais elles ne savent pas qu’elles ne s’y prennent pas de la bonne manière. Elles grandissent et ont du mal à gérer leurs poussées d’acnés. C’est alors qu’elle rêve d’être populaire, et ce rêve tournant à l’obsession, c’est là que les douleurs psychologiques commencent.

Le livre de Maya Van Wagenen « Populaire L'histoire vraie d'une geek devenue reine du vintage » est un compte rendu de ces années de tourmente. Timide, passionnée par les Hobbits, l’auteure n’a jamais été à l’aise pour se faire des amies au collège. C’est là qu’elle tombe sur un vieil exemplaire d’un livre écrit dans les années 1950, « Guide de popularité pour les adolescents », sa mère l’encourage à tenter la « grande expérience » et à suivre ces conseils toute une année scolaire.

Le souci ? C’est que livre prodigue des conseils vieux de quelques années et ce n’est certainement pas le meilleur moyen de régler ses problèmes sociaux au collège de nos jours. Dans le livre en question, en plus des conseils de bon sens, il y a des réflexions du genre « si vous ne savez pas quel type d’aliment font grossir, demander à vos amis potelés ils vous le diront ». Une autre phrase typique « Quand vous êtes timide, vous donnez l’impression aux gens que vous êtes impoli » (je comprends maintenant pourquoi tout le monde me déteste) et « pour réussir dans la vie, il faut être jolie » (je suis d’accord avec la moitié de la phrase).

Van Wagenen semble avoir pris les conseils de ce livre au pied de la lettre. Ainsi, tous les mois, elle se concentre sur un chapitre différent : « Problème de visages », « Donnez l’impression d’être jolie – Soyez jolie », « Êtes-vous timide ? » et « Soyez une hôtesse ». Elle tient un journal dans lequel elle répertorie tous ses efforts et actions, et peu à peu sa vie s’améliore. Elle devient « populaire », tout du moins selon sa propre définition de ce mot. «  La vraie popularité », écrit-elle, « est la bonté et l’acceptation ».

Ce qui rend le livre de Van Wagenen touchant c’est que tous les problèmes peuvent se résoudre avec du rouge à lèvres et un bon état d’esprit. Elle vit à Brownsville, au Texas, une ville frontalière en proie à de grandes difficultés. De la fenêtre de son bureau, son père peut apercevoir les coups de feu émanent de la guerre entre les cartels de la drogue au Mexique, et ce conflit s’invite parfois jusque devant l’école de sa fille. On ne peut s’empêcher de l’admirer quand elle fait face aux défis de ce monde, comme on ne peut s’empêcher de la plaindre quand elle parle de ses coups de cœur amoureux en portant un chapeau de paille du style année 50 et des gants ou quand elle s’invite tous les jours à une nouvelle table, à la cantine, et apprend à quel point tous les groupes sociaux sont similaires.

À certains moments, j’ai trouvé ce livre difficile à lire. Mes années collèges ne sont pas aussi loin que cela et les blessures sont encore fraiches. Je n’ai pas encore le recul nécessaire pour voir ces années avec tendresse, et je ne ressens pas le besoin de les revivre. Peut-être que cela sera plus facile quand j’aurai la quarantaine ou peut-être jamais ! Pour l’instant, je suis trop occupée avec un autre traumatisme qu’est la vie d’adulte.

Il y a des moments ou Van Wagenen semble tellement gentille qu’on a du mal à la croire. Est-ce qu’une personne peut-être aussi gentille ? Moi en tout cas je ne le suis pas. J’ai été si bouleversée par son expérience que j’ai offert le livre à ma sœur qui entre au collège cette année. Peut-être que si j’avais lu ce livre quand j’avais son âge, cela m’aurait évité beaucoup de souffrances et aurait permis de m’ouvrir de nouvelles perspectives.

4 Commentaires

BookAdmin
Par BookAdmin il y a 3 ans 0 mois 23 jours

Merci pour ta critique, clara. Il est vrai que le collège peut être traumatisant surtout quand on n'appartient pas au bon groupe social ou à un "gang cool".

 
clara
Par clara il y a 3 ans 0 mois 20 jours

Moi je garde vraiment un souvenir mitigé de mes années collèges. Je n'avais pas beaucoup d'amies, d'ou peut-être mon gout pour la lecture, et tous les problèmes de peau et compagnie c'était pour ma pomme. Maitenant, tout va bien et j'espère que ça continuera ainsi. J'essai de ne pas penser au jour où on commencera à m'appeller "madame" puis quelques années plus tard "vieille peau"... crying

 
BookAdmin
Par BookAdmin il y a 3 ans 0 mois 20 jours

J'espère qu'ici tu te sentiras comme chez toi wink

 
clara
Par clara il y a 3 ans 0 mois 18 jours

Je me sens déjà comme chez moi, merci à tous pour l'accueil ;)

  BookAdmin aime ça.

Laisser un commentaire (Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire)

user